[SOIN DU CHEVAL] Maladie : Le CPE

L’an dernier Djazz a fait deux épisodes de boiteries un peu intermittentes… ceci cachait une sérieuse pathologie nommée « Conflit de Processus Epineux »… je vous raconte.

Pas une vraie boiterie flagrante, mais une gêne, une irrégularité, et quand tu connais ton cheval par coeur depuis 3 ans, tu te rends bien compte qu’il ne trotte par comme d’habitude !

Les prémices

En novembre 2018, le vétérinaire est venu un premier coup. Il pensait que cela venait du postérieur gauche. Après des radios et échographies de l’ensemble du membre + anesthésie du pied, il n’a rien trouvé du tout (pourtant persuadé d’y trouver un éparvin sévère). Sur le coup, j’étais rassurée, vraiment, surtout que n’ayant pas fait de visite d’achat (bêtiiiise), on aurait pu avoir un gros truc grave.

Après 8 jours de repos/marcheur et d’anti-inflammatoire (Equipalazone 1 sachet/jour)  je retrouve mon cheval en pleine forme : on se dit que ce n’est finalement qu’un coup au pré ou au box.

Tout va bien…

On passe l’hiver et le début du printemps parfaitement, nous débutons même les 1m et 105 avec des résultats satisfaisants.

Et puis le 2e tour

Le temps passe et même si les résultats en concours et les séances à la maison se passent bien, je ressens qu’il y a un souci, notamment au trot, il s’ouvre, refuse de pousser et se défend.
Je me dis que c’est surement moi qui craque, car mon coach n’a rien remarqué.

_MG_5724.jpg

Et finalement, c’est le concours de trop : Djazz refuse violemment de sauter, nous terminons éliminés sur le 5.

J’appelle l’ostéopathe qui lui trouve des tensions à de nombreux endroits mais rien de catastrophique : crânial, cervicale basse, épaule droite, sacro iliaque et lombaire gauche. Je dois remonter 3 jours plus tard et miracle, il va beaucoup mieux… et puis 2 jours après, rebelotte. A chaque fois avec du repos il est bien, et le lendemain il est de nouveau mal…

J’appelle donc le vétérinaire pour un check up locomoteur complet. Rapidement, le test du surfaix est révélateur, ça vient du dos. Après les radios, le verdict tombe, Djazz a plusieurs conflits de processus épineux (CPE) dont certains avec kystes osseux.

Le CPE

En gros : ses vertèbres se touchent et frottent, il a très mal au dos. PILE.SOUS.LA.SELLE.

djazz_n_d__2019-06-19_11-59-46_thoracique.jpg

Cela est dû à la fois à une prédisposition liée à sa morphologie, mais aussi à la façon dont il se tient, dont on le travaille etc. C’est difficile de savoir ce qui est réellement la cause, mais le fait que Djazz soit très sensible, et donc facilement « la tête en l’air » à cause du stress a dû jouer.

J’ai accepté l’ensemble du traitement proposé par le vétérinaire, à savoir un Tildren (en intraveineuse) et des infiltrations (en local). J’y ai ajouté plusieurs protocoles qui m’ont été conseillés par une abonnée Insta dont le cheval souffre de la même chose.

Djazz_n_d__2019-06-19_11-59-59_lombaires_.jpg

Il est à noter que cela peut ne pas fonctionner du tout, ou bien seulement un temps, c’est un risque à prendre quand on a un cheval de sport de 6 ans, à mon sens !

Je vous raconte tout ça dans un prochain article, ainsi que pourquoi je suis POUR les infiltrations et le Tildren sur mon cheval, mais à certaines conditions (je sais, c’est un sujet très controversé !!)

XOXO

Mlleponey

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :