[EVENT] A l’aventure au Village Western

Dimanche dernier, je suis allée découvrir l’équitation western au Village Western, à une bonne heure de Bordeaux !


Et c’était une super expérience, je vous raconte tout – en deux parties : la première pour vous poser un peu le contexte… la deuxième pour vous raconter ce qu’on a fait et ce que j’en ai pensé !

Le lieu

IMG_4732 - Copie-min.JPG

Nous sommes arrivées de bon matin à Hourtin, pas bien loin de Lacanau au Village Western.
Le cadre est magnifique, on se sent transporté aux États Unis dès l’entrée !

C’est un centre équestre mais également un camping superbe, où tu peux louer un mobilhome ou encore planter ta tente.
De l’accueil aux écuries, tout nous plonge dans l’ambiance, j’ai vraiment adoré, notamment un sublime mustang sculpté qui nous souhaite la bienvenue !
L’espace aquatique avec la piscine est juste féerique, je vous laisse aller checker le site, les photos sont très belles !
Le must du must c’est un magnifique et grand manège en bois clair, dans lequel on a pu travailler.

IMG_4800-min.JPG

Les stars du jour

Tu croyais que j’allais parler de nous ? Les 4 participantes de cette journée découverte (Soon a HorseMon Cheval SafirThree Hearts) ? Pas du tout, moi je veux parler d’Arnaud Peroux et de Fabien Boiron qui nous ont guidé à travers ce monde inconnu toute la journée, et c’était vraiment chouette.
Arnaud est le maître des lieux, il donne les cours et travaille les chevaux, et nous a abreuvé de son large savoir !
Fabien est un cavalier professionnel de « Reining » : il évolue à haut niveau en Europe (dans le top 15) dans cette discipline qui est l’équivalent du dressage en équitation classique.

IMG_4721-min

Tous deux ont fait preuve de pédagogie, de connaissances pratiques et théoriques, et surtout, d’un super sens de l’humour, tout en humilité.

Le matériel

Bien loin de notre équitation classique, il y a quand même quelques grandes lignes semblables : on a les même brosses, produits de soins, bandes de polo, cloches… ça on gère !

Quant à la bride, elle est vraiment hyper simple : une seule lanière de cuir forme à la fois les montants du mors et la têtière. On ajoute une petite boucle autour d’une oreille, vestige du temps où les cowboys fabriquaient leurs brides avec de vieilles lanières de cuir, et n’a qu’un rôle décoratif !

Le mors … oooh le sujet qui fâche ! Oh oui oui je vous vois venir, il a de grandes branches il est très méchant ! C’est une sorte de mors de bride avec un passage de langue.
En réalité, on en reparlera, mais on y touche quasiment pas.
Il est également muni d’une gourmette. J’ai été surprise car la gourmette ne se détache pas comme celles que l’on utilise, on glisse le mors dans la bouche, et en même temps, on place la gourmette à l’arrière.
Le tapis est en feutre ou en laine, il est épais et de forme rectangulaire.

IMG_4777-min.JPG

La selle, élément emblématique de l’équitation western, est très confortable contrairement à ce que je pensais. Et en même temps, quand on repense aux longues chevauchées pour lesquelles elle était prévue, il valait mieux être bien dedans !!!
Elle est aussi très très lourde, à tel point que c’est difficile de la porter pour la mettre sur le dos de ta monture, qui pourtant est plutôt de petite taille !
J’ai beaucoup aimé découvrir à quel point tous les petits détails qui semblent juste esthétiques ont ou avaient une utilité.

On a aussi porté de vrais éperons de cowboys, ils ont des molettes plus ou moins « compliquées », et un truc rigolo : un cran spécial est dédié à « poser son jean dessus ».
Comme on chausse les étriers longs, notamment, on ne risque pas de les utiliser par manque de fixité de sa jambe. Ils servent, comme en équitation classique, à être plus précis.

20190414_155134-min (1).jpg

Les chevaux

Ils sont Quater Horse, Paint ou Appaloosa, et contrairement à ce qu’on pense, ils ne sont pas forcément chevaux de couleur !
La preuve, nous avions une majorité d’alezans.

IMG_4739-min.JPG

Ils ont des noms hyper funs, en anglais, et composés d’un morceau du nom de leurs parents… compliqué !
Ce sont des petits chevaux au dos trapus et aux membres fins, ils sont attachants et expressifs.
Il est dit que le cheval de western est éteint et « planplan » et c’est FAUX. J’ai monté Teeny, qui est clairement une vraie jument au caractère bien trempé, et qui m’a donné du fil à retordre, et Feather qui, plus coopératif, est loin d’être mou !

Un truc qu’on a découvert en curant les pieds : les fers aux postérieurs sont spéciaux, pour permettre de mieux déraper sur le sable, lors des arrêts glissés et autre figures spéciales !

Laisse ton chapeau et tes santiags à la maison

Car ici, peu importe ton style et si tu adhères au « costume » du parfait cow boy, que tu saches danser la country ou non, on est là pour parler CHEVAL, et C’EST TOUT !

Et ça, j’ai adhéré grave ! J’avoue que le délire du « déguisement » ne me séduisait pas trop, surtout que les tenues que j’avais pu voir sont très « couleurs et paillettes » pour les filles, et ça, c’est moyen mon truc.

(Bon, si tu aimes les chapeaux, les santiags, les paillettes ou tout ça à la fois, t’as quand même le droit de les emmener hein !)

Capture d’écran 2019-04-19 à 00.26.36.png
Allez, maintenant en selle !

La suite… la semaine prochaine…

XOXO

MLLEPONEY

Publicités

6 commentaires sur “[EVENT] A l’aventure au Village Western

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :