Pourquoi j’ai assuré mon cheval

Aussi bien La Secouette que Petit-Poney-Zinzin ont été assurés chez Cavalassur… on m’a beaucoup demandé pourquoi, quelle assurance  et quelles garanties… Je te dis TOUT !

Quelles assurances ?

Il y a plusieurs « formules » proposées par les assureurs de chevaux… bon ça va pas être très fun mais il faut que je t’explique bien tout :

Garantie mortalité

La moins onéreuse et la plus simple est bien entendu la garantie dite « mortalité ». La plupart en « valeur agréée », c’est à dire que tu déclares la valeur de ton cheval, et les primes (ce que tu paies) sont évaluées en fonction de cette valeur.

Si jamais ton cheval meurt, l’assurance te verse la somme pour laquelle tu l’avais assuré.

Attention, il y a toujours toujours des conditions à remplir, par exemple dans le cas de mon contrat Cavalassur, en cas de mort par coliques, il faut que je puisse prouver que mon cheval avait bénéficié d’un vermifuge dans les derniers 6 mois.

Autre détail très important, si jamais tu dois faire euthanasie le cheval assuré, il faut demander l’accord de l’assurance, sinon pas d’indemnisation.

IMG_2305.jpg

Garantie invalidité

Cette option (ainsi que les suivantes) sont généralement ajoutée à la garantie mortalité. Elle consiste en une indemnisation d’une somme correspondant à une partie de la valeur déclarée du cheval, dans le cas où celui-ci deviendrait inmontable (pour Cavalassur, on peut choisir « invalidité suite à accident », « suite à maladie » ou les deux).

Garantie frais vétérinaires

Ces garanties permettent une prise en charge des frais vétérinaires plus ou moins importante selon les options. Bien entendu, plus les frais sont pris en charge et plus le prix de l’assurance augmente. Il y a pas exemple des options pour les chirurgies, pour les coliques avec et sans chirurgie et des options « tous frais vétérinaires ».

Pourquoi assurer ?

Un cheval, ça coûte cher si on en choisit un qui soit fait pour le sport… Cela peut compter en milliers ou millions d’euros. Assurer pour mortalité permet de « sécuriser son capital », de récupérer sa « mise » si le cheval décède.

Cette garantie mortalité Cavalassur (désolée je parle surtout de celle là parce que j’ai ce contrat donc c’est facile de t’expliquer mais d’autres assurance proposent peut être la même chose) couvre aussi le montant du cheval en cas de vol, les frais d’équarrissage à hauteur de 1000€, et la prise en charge d’une partie de la pension en cas de licenciement économique.

Les garanties vétérinaires permettent de payer le vétérinaire en cas de pépin… Quand je vois le nombre de « cagnottes » et ventes de matériel d’occasion qui fleurissent pour « payer l’opération de Jaibobo du Bois » ou « les médicaments de Aieaieaie du Mont », je me dis que beaucoup sont comme moi : acheter le cheval de ses rêves, ça, c’est pas le plus difficile. Mais l’entretenir chaque jour et survenir à ses besoins, notamment en soins vétérinaires, c’est pas la même…

Alors moi, je sais que je n’ai pas d’argent de côté, qu’en cas de gros souci vétérinaire je n’aurai pas les moyens, alors je préfère prévenir : en cas de souci, j’ai mon assurance.

J’ai pris l’option « Confort + », qui comprend en gros la prise en charge de : 

  •  100% des frais vétérinaires engagés suite à un accident ou une opération chirurgicale
  • 100 % des coliques et des fourbures même sans opération chirurgicale, plafond annuel de remboursement est de 3.000 €, porté à 5.000 € en chirurgie de coliques
  • 100% des tendinites et assimilés, avec un plafond annuel de remboursement de 1.500 €
  • 70% les frais engagés suite à des maladies sans opération, avec un plafond de remboursement annuel de 700 €

Au moins, si quelque chose arrive, je sais que je pourrai payer le vétérinaire sans vendre un rein et un bras…

Bon alors, combien ça coûte ?

Pour La Secouette, que j’avais assuré pour un capital de 6000€ avec l’option Confort +, je payais 48€ par mois.

Pour le bébé zinzin, assuré pour 8000€ avec cette option, je paie 56€ par mois.

Je n’ai pas pris l’option invalidité, bien que je la trouve utile, je ne voulais pas rajouter une option qui me fasse payer des primes trop élevées.

Comment souscrire ?

La plupart des assurances proposent des devis gratuits, c’est très pratique pour ajuster son budget et les options choisies.

Ensuite, pour les options avec frais vétérinaires, il faudra faire venir un véto qui attestera de la bonne santé actuelle de ton cheval.

Dernière chose, il y a des délais de carence, pendant lequel tu as souscrit, mais en cas de souci tu ne pourras pas encore bénéficier de l’assurance parce que ça ne fait pas assez longtemps, et du coup il y a un doute : ton cheval pouvait être malade avant que tu souscrives, et dans ce cas tu as filouté en pensant leur envoyer la facture du véto : et ça, ils veulent pas, non non non !

IMG_2303.jpg

Avec le contrat, tu reçois un carnet de soin et quelques petites goodies !

Le carnet de soin reçu est super bien fait, tu peux noter tous les rendez-vous du maréchal, du dentiste, du vétérinaire, de l’ostéo… et il y a plein de petits conseils avisés !

On se retrouve sur Facebook ? https://www.facebook.com/mlleponeyblog/

XOXO

MLLEPONEY

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s