Se préparer pour les concours…

Quand je pars en concours, je suis stressée, du coup, pour éviter tout mauvais stress au moment voulu et favoriser la bonne performance, voici ma méthode :

1- Organiser ses affaires

Voici ma « check list » pense bête que j’imprime à chaque fois, cela permet de ne pas oublier l’essentiel (j’ai déjà réussi à oublier ma bombe… pas toi ?) .

Quand je prépare, (toujours la veille pour éviter la panique le jour J), je coche au fur et à mesure. Tu peux voir que chaque chose a une place bien définie, cela évite la panique au moment de se préparer…Je l’adapte en fonction de la saison et de mes besoins.

Fouganza a aussi créé sa check list que tu peux télécharger (sinon, je te donne mon fichier word si tu me donne ton adresse email)

CHeck List

2- Préparer le poney

La veille, je passe un bon coup de brosse à ma jument, je graisse les pieds et je lui met une chemise coton s’il ne fait pas trop chaud, cela évite de la retrouver pleine de crottin à 6h du mat’…

Tu peux aussi faire des pions (moi j’aime pas, c’est long et La Secouette n’est pas patiente…).

11164661_581596585315418_853536855105381746_n.jpg

Bon parfois Hunter oblige…

Je tresse la queue jusqu’en bas (une tresse classique) pour éviter les brins de paille le lendemain, et je la laisse pour le transport.

Je met mes protections de transport et mon licol devant le box.

3- Parer à toutes les éventualités

J’emmène toujours un licol et une longe de secours, ainsi que de quoi me changer, s’il pleut ou bien si je tombe.

Une chemise imperméable peut aussi être bienvenue si tu sens qu’il va pleuvoir et que ton cheval risque de rester à l’attache un moment.

4- Se préparer mentalement

La veille du concours, je prépare mes affaires, j’essaie de me coucher tôt et de faire une bonne nuit.

Pour les plus stressés, comme moi, tu peux te procurer en parapharmacie du Rescue Spray, c’est naturel, facile à utiliser et ça fonctionne pas mal, sans pour autant provoquer de somnolence.

RESCUE.PNG

A utiliser la veille (pour bien s’endormir) et le jour même. Les petites granules de Gelsemium (toujours des plantes) fonctionnent pas mal également !

Le veille du concours, je mange des pâtes, et le matin du concours, je prend un minimum de petit déjeuner même si je n’ai pas très faim (hors de question de faire un malaise à cheval !!)

5- Sur place, ne soyez pas en retard

Louper la reconnaissance, rien de mieux pour être stressé à mort (ça m’est arrivé un jour de Championnats de France, autant te dire que cela ne s’est pas très bien passé…),

Pareil, arriver en retard au paddock, c’est prendre le risque d’avoir un cheval inattentif, d’être tout bloqué, voir même de se ou lui faire mal (ça m’est aussi arrivé aux Championnats, quand il ne te reste plus que 3 chevaux et que tu n’as toujours pas galopé, c’est la grosse panique !).

Je suis toujours très en avance à la détente, car cela fait du bien à La Secouette de marcher un bon moment rênes longues avant de bosser, car elle chauffe beaucoup !

Allez, c’est parti (et pour moi, c’est samedi !) 

Equidia te donne aussi 10 trucs pour éviter le stress (tu vois, chacun a un peu la même méthode finalement!)

 Et pour ne rien manquer : https://www.facebook.com/mlleponeyblog/

Publicités

2 réflexions sur “Se préparer pour les concours…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s