Du poney club à La Secouette

Logo-Cavalcade-294x300.png

Je participe à la Cavalcade des Blogs, concept créé sur le blog Cheval-Facile, sur le thème ce mois ci des «  Rencontres » proposé par Cavali’Erre.

J’ai choisi de vous parler de ma rencontre avec les chevaux, celle qui m’a emmenée jusqu’à aujourd’hui, jusqu’à LA RENCONTRE : la Secouette, mon cheval à moi !

Le début de la fin

Les chevaux, je les ai rencontré dès petite, mon père montant le week-end en balade avec des amis. Et puis à 8 ans j’ai voulu les connaître un peu plus, et c’est grâce à une camarade de classe, Nathalie que j’ai commencé à monter régulièrement.

Trop tard : j’avais le virus, celui qui ne nous quitte pas !

J’en ai rencontré des chevaux, je pourrais vous citer bien des noms, Idole, Railey, First Stop, Sultan, Espoir, Géronimo, Ariane III, Dorival, Pessario, Faolo, Easy, Punkie, Délios, Bidule, Ipsie, Izgood, Coppacinto, Brigand, Haick, Ulisse, Moustic, Nuit Douce, Macy, Emile, Magie, Radicane, Labelle, Vallon, Hélios… il y en a eu un paquet d’autres encore, mais je n’ai pas le souvenir de tous…

Je les ai tous monté, je les ai tous aimé, une heure par semaine, pendant près de dix années, et ils m’ont appris les bases de l’équitation…

25221294.jpg

Jupiter

La confirmation

Et puis j’ai commencé à vouloir les rencontrer encore un peu plus, ces animaux si majestueux, libres, fougueux et doux à la fois …

De mes 16 ans à mes 23 ans, j’ai commencé à  monter plus régulièrement, en cours mais aussi en stage, en concours, puis en demi pension. Ils s’appelaient Estonie III, Ligne Blanche, Patriott, Mas, Jupiter, O’Brion, Séducteur, Urbino, Quartier…

2120213741_1.jpg

Ligne Blanche

Ils m’ont appris à m’occuper un peu plus des chevaux, leurs besoins et leurs caractères, ils m’ont appris le stress, la réussite en concours, la fierté aussi… J’aurai voulu tous les acheter, les garder pour moi.

1528500688

Mas

La secouette

En 2013, ayant appris que mon cher Quartier était proposé à la vente, et ayant enfin fini mes études, j’entreprends de l’acquérir. Faute de moyens et d’une entente sur un prix avec sa propriétaire, je change mes plans, et commence à éplucher les sites de vente de chevaux.

Après plusieurs essais, des négociations avortées sur une très belle jument qui s’est avérée trop chère pour moi, je commence à me dire que je ne trouverai pas mon double équin.

L’annonce de La Secouette, je l’ai vue plusieurs fois passer, les photos n’engageaient pas à grand chose, la description non plus. Je finis par appeler, la propriétaire est sympa, le prix est correct, c’est près de chez moi, je me décide à l’essayer. Un mois plus tard, après deux essais dont un agrémenté d’une jolie chute, une visite véto, elle arrivait juste avant Noël…

1655924_374489182692827_1538565939_n.jpg

Elle était finalement bien jolie, la bestiole !

Moi qui croyait tout savoir sur les soins à apporter aux chevaux, le matériel nécessaire et le travail quotidien, j’ai tout découvert : être propriétaire, c’était bien plus que tout cela.

C’est la responsabilité entière à toi seul d’un être vivant de 500 kg, à qui il faut des couvertures pour toutes les températures possibles et imaginables, pour dedans, pour dehors, pour qui il faut penser à appeler le dentiste, le vétérinaire, le maréchal, l’ostéopathe, que tu dois tondre, sécher, protéger, soigner,…

Elle m’a appris le métier de propriétaire.

1604468_408564932618585_4236690723218164108_n.jpg

Si vous saviez combien j’en ai, des photos de ce genre !!

Sortir son cheval chaque jour, trouver des exercices différents, progresser, régresser pour finalement passer le cap, la longe, les promenades en main, les bobos, les gratouilles, les morsures aussi (c’est pas une fille facile)…

Aujourd’hui la Secouette m’a beaucoup apporté, aussi bien sur son dos qu’à ses côtés !

Et toi ? Comment tu l’as rencontré, le virus du cavalier ???

10698594_485020521639692_7288423950448904243_n.jpg

Et aujourd’hui ? Hop « Sans les yeux » !

Et pour ne rien manquer, suivez moi sur Facebook  : https://www.facebook.com/mlleponeyblog/

Publicités

7 réflexions sur “Du poney club à La Secouette

  1. C’est souvent quand on devient propriétaire qu’on réalise vraiment de tout ce qu’on portre vraiment ! Je suis tout à fait d’accord avec toi ! 😉 Sinon moi le virus je crois qu’il baignait dans mes veines : j’ai retrouvé des dessins que j’ai fait à 2 ans et c’était déjà des chevaux ! Je pense que j’ai du tanner un bon paquet de fois mes parents pour qu’ils cèdent à m’inscrire dans un centre équestre ! Depuis je n’ai jamais lâcher !

    Aimé par 2 personnes

    • Je n’ai jamais laché non plus, qu’il vente qu’il neige, qu’il pleuve… Même si parfois c’est dur, je trouve que quand tu vas voir TON cheval et pas juste « au cheval », ça motive vraiment !

      J'aime

  2. Dans mon cas je suis toujours au stade demi pension et je suis à présent à cheval sur un petit trotteur qui s’appelle Ti Punch 🙂 Je pense qu’un jour j’achèterai un cheval mais j’aimerai ne pas avoir à le délaisser pour mes études et vraiment pouvoir le monter exclusivement, créer un lien encore plus fort qu’avec mes autres compagnons de route et pour ça, je patiente ^^

    Aimé par 2 personnes

    • Aujourd’hui je travaille et j’ai une DP qui travaille ma jument 2 fois par semaine, afin qu’elle soit sortie quotidiennement car je n’ai pas toujours le temps ! J’ai attendu la fin de mes études afin d’avoir les moyens de lui apporter tout ce qui est nécessaire 🙂

      Aimé par 1 personne

  3. J’adore ce genre d’article, quand une cavalière dévoile d’où lui vient sa passion et comment elle en est arrivée là aujourd’hui.

    Etre propriétaire n’est pas de tout repos, mais personnellement je trouve ça tellement gratifiant. Pour ma part, j’ai commencé à réellement monter que sur le tard, j’avais beau soûler mes parents pour m’inscrire à un CE, ils ne l’ont jamais fait. Mais je ne regrette rien, je me dis que c’est surement ce qui a fait que ma détermination est sans faille encore aujourd’hui. 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. Pingback: Souvenir de « la technique de l’autruche » – mlleponey

  5. Pingback: Les bonnets Equiline – mlleponey

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s